signature

rouge et noir
Attentats-suicides : violence et religion

Recherche sur olivierabel.fr :

 

Ce site est en voie de reconstruction

Ceci n'est pas un blog, mais...

Liens vers d'autres sites

Textes programmatiques

 

Olivier Abel

Présentation

Curriculum Vitae

Bibliographie chronologique

Programme de recherche 2011

 

couverture du livre 'Éthique et changement climatique' par Olivier AbelPublications

Les faces cachées de la crise climatique

 

Une éthique pour de nouveaux horizons
par Olivier Abel
Les cahiers de Saint-Lambert
N°4 - janvier-février-mars 2010

 

Introduction :

Le numéro 4 des Cahiers de Saint-Lambert vient de sortir. Une réussite ? Ce sera à vous d’en juger, évidemment. Notre petite équipe ne pouvait éviter de place la question du climat au cœur de cette livraison. Sans connaître pour autant les résultats de la conférence de Copenhague !

Comme vous le verrez, les questions que nous posons restent de toute façon essentielles. Ce qui est en jeu, ce n’est pas une négociation, c’est un monde. La première guerre du climat – le Darfour – évoquée pour nous par Jérôme Tubiana, le montre bien. Comme le portrait du climatologue James Hansen, le premier à avoir alerté le monde politique sur les risques de la crise climatique en cours.

Ce numéro 4 n’est pas pour autant sinistre, il s’en faut. Il est équilibré par d’autres visions, plus proches et plus heureuses, comme cette étonnante Maison passive, qui se passe pour ainsi dire de chauffage. Et il est aussi illuminé, alors que s’achève l’année 2009, par la haute figure morale qu’est Jean Bastaire, connu de certains, mais sans aucun doute méconnu par la plupart. Dernier point tout arbitraire : ne loupez pas le somptueux portfolio tiré du travail photographique de Vincent Munier.

Pour le reste, sachez que Les Cahiers sont une entreprise si fragile que, sans votre soutien décidé, ils peuvent disparaître. Ce n’est pas un chantage, mais une information. Pour l’heure, l’accueil demeure, à notre échelle, exceptionnellement favorable. Mais ce n’est toujours pas suffisant pour nous garantir un avenir en votre compagnie. Et si vous abonniez un ami ? Dès aujourd’hui ?

 

ornement