signature

rouge et noir
Attentats-suicides : violence et religion

Recherche sur olivierabel.fr :

 

Ce site est en voie de reconstruction

Ceci n'est pas un blog, mais...

Liens vers d'autres sites

Textes programmatiques

 

Olivier Abel

Présentation

Curriculum Vitae

Bibliographie chronologique

Programme de recherche 2011

 

Karl BarthPublications

Karl Barth
Une épopée

 

Karl Barth - Une épopée
Présence Protestante diffusée sur France 2
le dimanche 7 décembre 2008
(16/9 - sous-titrage télétexte) Dans la série « Figures théologiques » : un documentaire de François Stuck, sur un récit d’Olivier Abel Productrice : Séverine Boudier - Adjoints : Jean Figuière - Lydie Roshem-Clinchamps Assistants de production : Jonathan Gonzalve - Marine Torrente

 

Résumé

Le 10 décembre 1968, il y a quarante ans, s’éteignait à Bâle le plus grand théologien protestant du XXe siècle, Karl Barth, célèbre pour sa résistance au nazisme.

Les germes du mouvement de résistance et de renaissance qu’avec d’autres il a jetés, notamment dans la France des années 30 à 50, ont déplié peu à peu les pages d’une véritable épopée, qui a débordé les dénominations et les mouvances, y compris ce qu’on appela un temps le « barthisme ». Pourquoi aujourd’hui ce sentiment d’une épopée interrompue ?

Au moment où la dernière génération témoin de cette époque est en train de s’effacer, c’est cette mémoire qu’il nous faut rouvrir, pour comprendre ce qui s’est passé et d’où nous venons.

Karl Barth est né à Bâle en 1886, dans une famille de théologiens. Après des études de théologie en Suisse et en Allemagne, il est nommé pasteur. En 1934, il est le principal auteur de la Déclaration théologique de Barmen, texte fondamental d'opposition chrétienne à l'idéologie nazie. Suspendu à cause de son refus de prêter serment au Führer, puis expulsé d'Allemagne, il devient professeur de théologie systématique à Bâle. Pour Barth, la Bible est l'interpellation que Dieu adresse aux hommes. A la fin de sa vie, il participe à la lutte contre la prolifération des armements atomiques. Il meurt en 1968.

En savoir plus :

 

ornement