signature

rouge et noir
Attentats-suicides : violence et religion

Recherche sur olivierabel.fr :

 

Ce site

Ceci n'est pas un blog, mais...

Livres reçus

Liens vers
d'autres sites

Textes
programmatiques

 

Olivier Abel

Présentation

Curriculum Vitae

Bibliographie chronologique

Programme
de recherche 2011

 

Publications

Écrits

Films

Documents
audio et vidéo

 

La Faculté

Cours

Manuels

dessin de la Faculté de Théologie Protestante de Paris (IPT)

couverture du livre 'Milton et le droit au divorce' par Olivier AbelPublications

Milton et le droit au divorce

 

Milton et le droit au divorce
dirigé par : Christophe Tournu, Olivier Abel
Labor et Fides , Genève (Suisse) collection Actes et recherches, mars 2005

 

Résumé

En juin 1642, John Milton épousa Mary Powell qui le quitta un mois plus tard. L'écrivain ne cessa alors de se battre pour le droit au divorce, s'opposant à la conception du mariage chrétien et provoquant un scandale au sein de l'Eglise anglicane. La question du divorce est abordée ici dans une perspective historique et théologique, certains articles s'attachant plutôt aux oeuvres littéraires.

Quatrième de couverture

La pensée de John Milton, écrivain et politicien du XVIIe siècle, reste d'une actualité étonnante. Ce recueil part d'un fait biographique peu connu : en juin 1642, Milton épouse Mary Powell, qui désertera son nouveau foyer un mois plus tard. Dès lors, il n'aura de cesse de se battre pour le droit au divorce, publiant notamment un pamphlet en 1644 contre la conception traditionnelle du mariage chrétien et provoquant un véritable scandale au sein de l'Eglise anglicane. Milton sera alors considéré comme un " libertin " par les esprits puritains de l'époque. Dans le présent ouvrage, la question du divorce est abordée dans une perspective historique et théologique, et sous un angle plus féministe; l'apport de Milton dans la modernité est étudié en lien avec Hobbes, ainsi que dans son influence sur la société américaine. Certains articles examinent également sa pensée à la lumière de ses œuvres littéraires, en particulier de son Paradis perdu, considéré ici comme une "épopée satanique". Présentation de l'éditeur

 

ornement