signature

rouge et noir
Attentats-suicides : violence et religion

Recherche sur olivierabel.fr :

 

Ce site est en voie de reconstruction

Ceci n'est pas un blog, mais...

Liens vers d'autres sites

Textes programmatiques

 

Olivier Abel

Présentation

Curriculum Vitae

Bibliographie chronologique

Programme de recherche 2011

 

Les cultures et le différend

---

Les démocraties libérales
des lieux difficiles pour la religion

(projet)

L'agressivité anti-religieuse (échelle juifs-prot*-cath-musl)

(cathol cult majorit et refoulée reproches contrad)

(*prot gentil/prot méchant

Henri 4 abjurat°civique, lib de cs, girondins, combatcompromis républic, profil moyen -laïc et chrétien, laxiste, libéral, pas catho, minorit discret- encore trop différent, s'excuse d'être là, s'effacer/ sectes marges du monde, iconoclastes, austère puritains, individualisme anorexique, américanisme, etc).

• France républic plus que démocraties libérales (diffic de comparer) (prot voient "catholicisme en creux du laïcisme français")

• prot doivent comprendre qu'un problème commun (ne pas laisser attaquer cath, mais si cathol pas crédibles nous non plus)

nouveau: relig°plus menaçantes, donc plus actives esp public. Pourquoi seules en seraient-elles exclues? plus dangereuses que les engouements sportifs (foot)? que les grands consortiums marchands (pub)?

Renoncé simultanément au centre (vide), au monopole (pluralisme religieux, mais pas pluralisme économique -marché unique- ni politique -unique démocratie libérale) Bayle et l'image de la voûte (pression réciproque)

Donc multifondation, multiples sources de la démocratie commune, qui se corrigent les uns les autres (Lumières, romantisme, pensée sociale fin19°, mais aussi Réforme, Renaissance, Scolastique et droit canon, Islam, Rome, Judaïsme, Grèce, etc). Eux-m divers (des lumières, des cathol, des prots)

qq mots de la contribution protestante à l'espace démocratique commun: en positif et en négatif.

Eloge du puritanisme:

• usage (utilitarisme) ni magie, ni tabou: pragmatique (argent, technique, bible Calvin)

• sacerdoce unversel hierarch relig,

• nominalisme éthique (chaque membr souillé; lecture perso; auton.(fair-play) bon lait

• contrat volontaire cf Milton Autr.p.48 révolut° des saints (enfants?) (l'energie qu'il a fallu autodiscipline) (prédestination: voile d'ignorance: une réserve inaliénable, la cs appartient à Dieu seul)

• rompre (tout remis à équidistance de Dieu le cercle, la fondation démocratique dans le droit de se retirer, le droit de dissider pirates, divorce, Emerson-conf contre conformisme: le grand pb de la démocratie— Thoreau-Walden (cf J.Hus, Commenius, -Patocka)

• défense du libéralisme politique radical

• —radicaliser la démocratie: respons devant Dieu, dissidence, recommencer contrat...

mais résultat pas intention (ni dém libérale, ni capitalisme, ni sincérité anorexique).

• Le protest à contre pied: indiv effondrés, contrat<autorité instit, conjug<filiation, modernité désenchantée, ns detestons ce que nous souhaitions.

• Séparati° public privé, aff huma(judi et cérémon) aff divines, juridique éthique, et incapacité à réassocier. Faiblesse de symbolisat° de représentat° (représentr le différend). Désaffection simultanée du pulic et du privé.

Rouvrir d'autres promesses, des intentions non tenues?

Calvin lect de Platon (démocra le moins mauvais et le moins bon), le gouv une interprétation humaine variable contexte.

• Le prot français ébranlé par éclat de rire, entendre le cath dire qu'il était la seul vraie et bonne relig° <prt obligés pour leur bien à aimer, à revenir et persécutés, exilés, <et qd voulurent le dire à leur tour, trop ridicule (les relig°mortes de rire en entendant l'une d'elle dire que seule) pas morte: il y a une vie après le rire (accepter mortelles langues)

• Ce rire doit désormais atteindre démocratie libérale: pas seule, que autres démocraties existantes ou possibles meurent de rire...

Le christianisme autorise à penser le conflit, le désaccord, à l'instituer de manière durable (sous différentes formes) à imaginer (Calvin comme si)

Le christianisme autorise à penser la génération, à instituer un cadre plus durable qui permette à chacun de venir à son tour montrer qui il est puis de se retirer devant les autres.

Ce sont les deux contributions Xennes à la reconstruction du politique. Exige des croyants crédibles, capables de raconter, argumenter, juger, ..

 

Olivier Abel

Paru dans Témoin,
Revue de réflexion et d'action en vue d'une nouvelle sociale démocratie,
n°17 sur religion et république

(merci de demander l'autorisation avant de reproduire cet article)

ornement